Monday, July 11, 2016

Atlas Digital Onomastique de la Péninsule Ibérique Antique

http://ausonius-dh.u-bordeaux-montaigne.fr/ADOPIA/index.php


Présentation du projet

Les noms de personne sont une source fondamentale de l’histoire des sociétés anciennes, parce que l’onomastique est le reflet de l’identité culturelle, sociale et géographique des individus. Son apport est donc essentiel pour analyser les relations familiales et l’organisation sociale des communautés civiques provinciales et pour mesurer les transformations culturelles qu’ont connues au fil des siècles les populations de l’Empire romain.
Sur ce point, la péninsule Ibérique a bénéficié d’une longue tradition de recherche illustrée par les travaux de grands savants comme María Lourdes Albertos Firmat et Jürgen Untermann, et, en 2003, par l’Atlas antroponímico de la Lusitania romana, publié par l’Institut Ausonius (Université Michel-de-Montaigne-Bordeaux III) et la Fundación de Estudios Romanos (Museo Nacional de Arte Romano, Mérida) et réalisé par le « Grupo Mérida », réseau de recherche international qui a réuni des chercheurs d’Espagne, du Portugal, de France et du Canada.
Résultat d’une décennie de recherche, cet ouvrage qui a fait date, représente une étape fondamentale dans la recherche onomastique sur l’Empire romain. Il met à la disposition de la communauté scientifique un instrument de travail indispensable. Partant de toutes les informations disponibles jusqu’à 2002, il offre, en 339 cartes et en 2030 noms recensés, un éclairage particulier et original sur la société de la province de Lusitanie du Haut-Empire.
ADOPIA est la continuation de ce projet, dans une version digitale et dynamique qui combine une recherche épigraphique innovante et tous les avantages des nouvelles technologies puisque le format digital permet l’introduction rapide de toutes les nouveautés épigraphiques, c’est-à-dire la  constante actualisation des données.
Les possibilités qu’offrent les humanités numériques ajoutent ainsi une valeur et un impact considérables aux informations disponibles, car ADOPIA propose des recherches simples et avancées sur les noms et les dénominations de personnes attestés en Lusitanie, dont le détail est aussi immédiatement accessible par la cartographie qui les accompagne. Dans un futur proche, ADOPIA accueillera les données onomastiques de deux autres provinces hispaniques, la Bétique et l’Hispanie citérieure.

Équipe de recherche

Équipe de recherche ADOPIA (Lusitania)

 

Directeurs :

  • Jonathan EDMONDSON – Milagros NAVARRO CABALLERO

Responsable technique :

  • Nathalie PRÉVÔT

Membres  :

  • Jean-Pierre BOST (Institut Ausonius, CNRS-Université de Bordeaux-Montaigne, Labex LaScArBx)
  • Jonathan EDMONDSON (York University / Université York, Toronto)
est professeur d’histoire romaine à l’Université York (Toronto). Son activité scientifique se centre dans l’étude de la histoire sociale, économique et culturelle de l’Hispanie romaine, surtout la Lusitanie, et dans l’épigraphie latine de la péninsule Ibérique, en particulier, d’Augusta Emerita (Mérida). Il est auteur des ouvrages Imagen y Memoria. Monumentos funerarios con retratos en la colonia Augusta Emerita (avec T. Nogales Basarrate et W. Trillmich, 2001) et Granite Funerary Stelae from Augusta Emerita (2006). Au même temps il a récemment édité (en collaboration avec Christer Bruun) The Oxford Handbook of Roman Epigraphy (2015). Il travaille actuellement dans la préparation du fascicule sur les inscriptions funéraires urbaines d’Augusta Emerita pour la deuxième édition du C.I.L. II et da,s la publication d’un corpus de toutes les nouvelles inscriptions funéraires découvertes depuis 1990 dans les fouilles urbaines de Mérida.  En outre, il a publié une série d’articles sur la famille romaine et les spectacles publics dans le monde romain. Il est actuellement co-directeur du projet ADOPIA.  
  • Joaquín GORROCHATEGUI (Universidad del Pais Vasco)
  • Amílcar GUERRA (Universidade de Lisboa)
  • Rosario HERNANDO SOBRINO (Universidad Complutense de Madrid)
  • Milagros NAVARRO CABALLERO (Institut Ausonius, CNRS-Université de Bordeaux-Montaigne, Labex LaScArBx)
est Directeur de Recherche au CNRS. Son activité scientifique se centre dans l’étude des sociétés antiques de la péninsule Ibérique  et des Gaules, à partir d’une méthode essentiellement épigraphique. Outre la publication des corpora épigraphiques comme celui de Bordeaux, Labitolosa, Teruel ou Bilbilis, ses travaux de recherche se sont surtout occupés de l’onomastique antique et des élites locales, en particulière des femmes. Actuellement, elle est directeur scientifique de la base de données épigraphique PETRAE, avec laquelle elle collabore avec la communauté internationale dans la fédération de base de données EAGLE. Elle est la responsable de la compilation et l’étude de l’épigraphie latine de l’Aquitaine antique et de sa publication dans la collection ILA : Inscriptions latines de l’Aquitaine. Elle s’occupe concrètement d’étudier les inscriptions des Bituriges Cubi. Elle dirige la réalisation de l’Atlas anthroponymique de l’Aquitaine antique, ainsi que du projet ADOPIA.
  • Juan José PALAO VICENTE (Universidad de Salamanca)
  • Manuel SALINAS DE FRÍAS (Universidad de Salamanca)
  • José María VALLEJO RUIZ (Universidad del Pais Vasco)
  • Mercedes ORIA SEGURA (Universidad de Sevilla)
  • Armando REDENTOR (Centro de Investigação de Montanha (CIMO), Bragança) 

Équipe de recherche de l’Atlas antroponímico de la Lusitania romana (Merida - Bordeaux, 2003)

  • Ángela ALONSO SÁNCHEZ (Universidad de Extremadura)
  • Jean-Pierre BOST (Institut Ausonius, CNRS-Université de Bordeaux-Montaigne, Labex LaScArBx)
  • Enrique CERRILLO Y MARTÍN DE CÁCERES (Universidad de Extremadura)
  • Julián DE FRANCISCO MARTÍN (Universidad de Oviedo)
  • José D’ENCARNAÇÃO (Universidade de Coimbra)
  • Jonathan EDMONDSON (York University, Toronto)
  • José María FERNÁNDEZ CORRALES (Universidad de Extremadura)
  • Marta GONZÁLEZ HERRERO (Universidad de Oviedo)
  • Joaquín GORROCHATEGUI (Universidad de País Vasco)
  • Marta JIMÉNEZ LOSA (Universidad de Cantabria)
  • José Luis MELENA (Universidad de País Vasco)
  • Milagros NAVARRO CABALLERO (Institut Ausonius, CNRS-Université de Bordeaux-Montaigne, Labex LaScArBx)
  • Mercedes ORIA SEGURA (Universidad de Sevilla)
  • Juan José PALAO VICENTRE (Universidad de Salamanca)
  • José Luis RAMÍREZ SÁDABA (Universidad de Cantabria)
  • Manuel SALINAS DE FRÍAS (Universidad de Salamanca)
  • Alain TRANOY (Université de Poitiers)
  • José María VALLEJO RUIZ (Universidad de País Vasco)
  • †João Luís Inês VAZ (Universidade Católica de Viseu)