Monday, March 12, 2018

Conférence d'An Daoulamm. Les noms bretons de bateau


                                                              Claude Péron (assis, au centre) et les membres d'An Daoulamm


An Daoulamm poursuit ses conférences sur des thèmes d'actualité ou de découvertes, en breton. Cette fois, elle invite Claude Péron, auteur, qui évoquera son étude sur les noms de bateau en pays Bigouden. 


Le vendredi 23 mars, l'espace Frézier accueillera, à l'initiative de l'association An Daoulamm, l'auteur Claude Péron qui fait partie des contributeurs de Cap Caval et du site Wiki-Brest. Claude Péron effectue un travail de mémoire sur l'ensemble du pays de Brest. Son histoire avec les noms de bateau a commencé quand il a voulu écrire l'histoire de son grand-père, originaire de Penmarch. Il était à la retraite et partageait son temps entre ce projet et des recherches pour un mémoire, en vue de l'obtention d'un diplôme universitaire, au Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC), sur les bateaux portant des noms en breton. À la faveur d'une rencontre avec Fanch Broudic, alors président d'Emgleo Breizh, l'idée d'un livre rassemblant les données sur le sujet est née. C'était parti pour un inventaire onomastique en pays Bigouden, de 1850 à nos jours et la compréhension ethnologique de son évolution dans le temps.

L'évolution de la pêche et de la vie des ports


C'est ce travail qu'il présentera lors de son intervention, en breton.
 Il y montre qu'au XIXe, 2 % des bateaux portaient un nom breton alors que 95 % des gens le parlaient au quotidien et qu'aujourd'hui, alors qu'environ seulement 10 % de la population le pratiquent, ce sont 50 % des navires qui rappellent ainsi leur ancrage régional. Et puis, il y a tout ce qu'évoquent ces dénominations : la proximité familiale, la vie quotidienne, les surnoms, la météo, le sacré, les superstitions, la culture, les jeux de mots et les néologismes plus ou moins bien orthographiés. Alors, Claude Péron expliquera sa méthode de travail, les outils qu'il a créés spécifiquement pour pouvoir le réaliser mais aussi les évolutions historiques et techniques qui ont fait évoluer la pêche et la vie des ports.

Conférence puis échanges


Son ouvrage n'existant plus dans le commerce, Claude Péron en proposera quelques rares exemplaires restants, qu'il vend au profit des associations s'occupant du souvenir des péris en mer et d'abris du marin. La conférence se poursuivra par un échange convivial, comme An Doulamm en a le secret. 

Pratique 
Conférence exclusivement en breton, vendredi 23 mars, dès 20 h, à l'espace Frézier. Gratuite et ouverte à tous.