Thursday, June 2, 2016

L’arme toponymique, un enjeu symbolique dans les conflits géopolitiques

http://www.letemps.ch/opinions/2016/06/01/arme-toponymique-un-enjeu-symbolique-conflits-geopolitiques

Dans le conflit israélo-palestinien comme dans d’autres situations de crise, les noms de lieux peuvent devenir le terrain d’affrontements hautement symboliques, explique, à l’aide de plusieurs exemples, Frédéric Giraut, professeur en géographie politique à l’Université de Genève



La nomination des lieux ou toponymie a toujours une dimension politique par le biais de la sélection ou de la hiérarchisation qu’elle opère dans la commémoration et la mise en scène des mémoires et références collectives ou communautaires. Elle a aussi une dimension géopolitique lorsqu’elle promeut certaines représentations territoriales et/ou place certains espaces ou lieux en position dominante ou centrale.


Hors des périodes de conquête, de lutte pour l’indépendance ou encore de révolution, il s’agit de processus actifs mais qui relèvent plutôt du soft power, dans le sens où il s’agit d’affirmer un positionnement relatif dans le cadre de recompositions territoriales et/ou mémorielles avec recherche de compromis.

Un certain nombre d’initiatives sont cependant là pour nous rappeler que la toponymie peut aussi et toujours relever du hard power en venant appuyer des revendications territoriales contradictoires et hégémoniques ou en venant contester la politique d’un Etat ennemi ou rival. Ainsi trois initiatives récentes peuvent être mentionnées.

Continuez à lire ici
Here is an OpEd on the toponymic weapon published in the Swiss French Speaking Daily Newspaper Le Temps: