Wednesday, November 16, 2016

Onomastics in a melting pot society with common roots

https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ADH_131_0131

Onomastics in a melting pot society with common roots: Israeli Jews in the Second Half of the Twentieth Century

parShlomit Landman

Annales de démographie historique

Achva Academic College
shlomln.at.012.net.il


Annales de démographie historique

2016/1 (n° 131)

  • Pages : 238
  • ISBN : 9782701198798
  • Éditeur : Belin

Résumé

Français
Hebrew given names are transparent semantically and morphologically, hence it is possible to probe their linguistic nature. This study attempts to identify linguistic, phonological, morphological and semantic parameters that emerge from the examination of the Hebrew given names. The linguistic aspect of those names is related to social and cultural features because, they are carriers of the cultural essence derived from social and national characteristics (Ephratt, 2013). In this study, we analyzed three thousand most prevalent names and six thousand rare names given to Jewish newborns in the State of Israel during the period 1948-2007. Data were obtained from the repository of the Ministry of Internal Affairs. Examination of excluded and included names from the prevalent newborns names lists showed differential changes within the use of several kinds of names during this period of time as a reflection of he social processes. This analysis also emphasized fashionable changes in linguistic features of the names in terms of phonology, morphology and semantic.
English
Les noms hébreux donnés sont sémantiquement et morphologiquement transparents ; il est donc possible d’établir leur nature linguistique. Cette étude cherche à identifier les paramètres linguistiques, phonologiques, morphologiques et sémantiques qui émergent de l’examen des noms hébreux donnés. L’aspect linguistique de ces noms est lié à des caractéristiques sociales et culturelles, parce qu’ils sont porteurs d’une l’identité culturelle dérivée des caractéristiques sociales et nationales propres à certaines situations qui se sont déroulées après la création d’Israël, en 1948 (Ephratt, 2013). Dans cette étude, nous analysons les trois mille noms les plus répandus et les six cents les plus rares parmi ceux donnés aux juifs nouveau-nés dans l’État d’Israël au cours de la période 1948-2007. Les données ont été obtenues à partir de celles déposées au ministère de l’Intérieur. L’examen des noms exclus et inclus dans la liste des noms des nouveau-nés montre des changements contrastés dans l’usage de plusieurs types de noms durant la période d’analyse, reflets des processus sociaux en cours. Cette analyse met également en évidence des changements de mode dans les caractéristiques linguistiques des noms en termes de phonologie, de morphologie et de sémantique.

Plan de l'article

  1. Given names
  2. Jewish naming from the ancient times until 1948
  3. Jewish naming in the state of Israel
    1. Before the sixties: naming as in the diaspora
    2. The sixties: a melting pot society
    3. After the sixties: the Israeli culture
  4. Discussion