Thursday, November 30, 2017

Le vocabulaire corse de l’élevage ovin et caprin : aspects lexicaux et onomastiques

Universita Di Corsica

Soutenance de thèse: François-Marie LUNESCHI (11 décembre 2017)

Le vocabulaire corse de l’élevage ovin et caprin : aspects lexicaux et onomastiques

Résumé vulgarisé

Cette thèse s’insère dans le cadre du programme Nouvel Atlas Linguistique de la Corse-Banque de Données Langue Corse (NALC-BDLC) et en particulier dans la réalisation d’un volume d’atlas linguistique relatif à l'élevage (ouvrage comprenant notamment les données concernant l'élevage des bovins, des équidés, des porcins, de la volaille, des abeilles et des animaux de compagnie). Une partie de cette thèse pourra aussi faire l'objet d'une extraction thématique consacrée à l'élevage ovin et caprin. De part l’ancienneté de ces activités et leur perpétuel développement, les bergers corses se sont appropriés des savoir-faire et des savoir-dire riches et variés.
Le corpus est constitué d’enquêtes de terrain réalisées auprès de locuteurs natifs exerçant de préférence une activité d’élevage. Les thématiques abordées avec nos informateurs sont celles de l'élevage ovin et caprin ainsi que de la fabrication des produits laitiers. La campagne a été orientée par la réflexion sur les problématiques de l’enquête de terrain et par notre expérience héritée dans l'univers des bergers corses. Celles-ci révèlent des dynamiques évolutives du lexique spécialisé de l’élevage dans les communautés d'éleveurs.
Le dépouillement intégral des données concernant les atlas linguistiques publiés ainsi que des principales sources lexicographiques dialectales pour le corse, propose par le prisme de l'élevage une synthèse concernant ces recueils lexicaux de première importance pour la documentation du corse.
À partir du corpus constitué, le vocabulaire corse de l'élevage ovin et caprin est analysé d’un point de vue variationnel (variation dans l'espace et dans le temps), tout en prenant ponctuellement une orientation typologique et motivationnelle.
Cette description qui s'inscrit plus largement dans le cadre italo-roman et en lien avec la Sardaigne, permet de mettre en évidence le continuum avec les aires linguistiques voisines ou bien la rupture avec celles-ci.
L’analyse lexicale et sémantique d’une partie du corpus nous a conduit à mettre en relief certains processus taxinomiques reflétés par la langue, tant dans les noms communs que dans les noms propres. Outre l’enquête lexicale stricto sensu, il a été réalisé un relevé des noms propres des animaux (caprins et autres animaux domestiques à titre comparatif). La constitution d'un référentiel des robes variées des races locales comme la capra corsa, à partir de l'observation des troupeaux, aura permis la collecte d'adjectifs permettant de décrire notamment la couleur des animaux, la disposition des couleurs sur la robe, ainsi que les formes de cornes.
La dimension onomastique explore les processus conduisant du nom commun au nom propre. Par exemple pour nommer une chèvre, le berger peut s'appuyer sur une des caractéristiques de l'animal. Ainsi une chèvre sans cornes et de couleur rousse pourra s'appeler Coccia Rossa littéralement “sans cornes rousse”.
Du point de vue des sciences du langage, les données recueillies et analysées contribuent au développement des études scientifiques sur la langue corse en enrichissant bases de données, atlas ainsi que travaux de lexicographie et d’onomastique.
 
Face aux enjeux de revitalisation de la langue corse et de l'élevage insulaire, le vocabulaire des bergers des quatre coins de l'île, regroupé dans cette recherche, constitue un lexique technique important tant du point de vue patrimonial que pratique, qu'il convient désormais de restituer à la société qui l'a généré.
 
Mots-clés : dialectologie, onomastique, langue corse, élevage, ovin, caprin, produits laitiers