Friday, September 5, 2014

Colloque "Seuils du nom propre" (19 et 20 mars 2015)

Appel à communications

Colloque international


École Normale Supérieure de Lyon,

19 et 20 mars 2015

 


SEUILS DU NOM PROPRE


Organisé par Nicolas Laurent (École Normale Supérieure de Lyon / CERPHI) et Christelle Reggiani (Université de Paris-Sorbonne / STIH)

Les linguistes se sont attachés, depuis une trentaine d’années, à mettre au jour et à examiner les propriétés des syntagmes formés à partir d’un nom propre. A côté du nom propre standard, ou non modifié, prototypiquement à déterminant zéro, ont été étudiés différents types syntaxiques, sémantiques et / ou référentiels de modification du nom propre (emploi exemplaire, antonomase de nom propre, emploi métaphorique ou métaphore de nom propre, etc.), par lesquels le lien direct avec l’nommé se distend plus ou moins et cède la place à une pensée conceptuelle au sujet de cet ou d’autres x.

Le colloque souhaite, d’une part, explorer la pertinence stylistique des usages, standards ou modifiés, du nom propre et, d’autre part, d’un point de vue linguistique, revenir plus précisément sur certaines formes périphériques ou hybrides de dénominations individuelles, dans le cadre d’une analyse scalaire de la notion de nom propre

On pourra étudier, par exemple :

  • les surnoms, sobriquets… qui sont moins rigides que les noms propres prototypiques toujours attachés à leur porteur ;
  • les structures complexes dans lesquelles un nom propre, un surnom… est associé à un ou plusieurs « titres » - terme dont l’extension demande à être interrogée - et qui combinent, à des degrés variables, deixis individuelle et deixis sociale (« Monsieur X », « Madame le / la Professeur(e) X », « Son Excellence l’Ambassadeur Monsieur X », etc.) ;
  • les titres employés seuls pour référer à leur porteur ou à une de ses instances ;
  • les désignations individuelles qui, répétées en discours, tendent à se stabiliser et à accéder à un statut dénominatif.

On s’attachera à décrire les emplois référentiels standards et éventuellement modifiés de ces expressions, mais on pourra aussi remonter dans la chaîne causale et envisager en particulier les deux étapes au cours desquelles i) le nom, le surnom, le titre… est attribué à un et ii) désigne pour la première fois cet en tant qu’il porte ce nom, ce surnom ou ce titre, à supposer, bien évidemment, que ces deux étapes soient accessibles. On s’intéressera ainsi aux actes de (sur)nomination et d’attribution d’un titre (et, parallèlement, aux scénarios de présentation du nom ou du titre, en site mondain comme en site linguistique), ainsi qu’aux spécificités d’un premier acte de dénomination.

Les contributions pourront porter sur des corpus relevant d’époques et de genres différents, prenant en compte la diversité des co(n)textes dans lesquels les dénominations individuelles sont utilisées. Tous les postes d’analyse (morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique, stylistique…) pourront être sollicités.

L’orientation générale du colloque sera à la fois linguistique et stylistique. On pourra apprécier la stylisticité locale d’un jeu dénominatif particulier ou d’un ensemble de dénominations dans une œuvre donnée, ou se demander, plus largement, si les genres et les styles ne déterminent pas aussi des manières cognitives d’individualiser les êtres et les choses. On espère ainsi mieux comprendre, à partir d’une interrogation sur les formes frontières de la dénomination individuelle, comment peuvent se nouer diverses formes de pensée au sujet d’un individu, et contribuer à l’histoire des processus d’individualisation dans la langue et dans les textes.

Conférenciers invités :

Marie-Noëlle Gary-Prieur (U. de Lille 3) 


Jean-François Jeandillou (U. de Paris Ouest Nanterre La Défense)


Georges Kleiber (U. de Strasbourg)


Marc Wilmet (U. Libre de Bruxelles)


Comité scientifique :
Gérard Berthomieu (U. de Paris-Sorbonne)
Éric Bordas (ENS de Lyon)
Marie-Noëlle Gary-Prieur (U. de Lille 3)
Jean-François Jeandillou (U. de Paris Ouest Nanterre La Défense)
Georges Kleiber (U. de Strasbourg)
Franck Neveu (U. de Paris-Sorbonne)
Olivier Soutet (U. de Paris-Sorbonne)
Marc Wilmet (U. Libre de Bruxelles)

Date limite de réception des propositions : 10 octobre 2014.

Retour des avis du comité scientifique : 15 décembre 2014.
Les propositions (environ 400 mots) doivent être transmises à Nicolas Laurent (nicolas.laurent@ens-lyon.fr) ET à Christelle Reggiani (Christelle.Reggiani@paris-sorbonne.fr).